a silent voice

“A Silent Voice” – tome 1

Et coucou les loulous, ce soir nous allons encore causer manga ! J’en viens au dernier de mes achats estivaux : le tome 1 de “A Silent Voice“. Ecrit et dessiné par OIMA Yoshitoki, ce shonen (oui oui, vous avez bien lu !) est apparu chez nous en 2015 chez Ki-Oon. La série, complète en France, est composée de 7 tomes. J’ai choisi ce manga pour ses deux principaux sujets abordés : le harcèlement scolaire et le handicap.

Résumé du tome 1

L’histoire commence par la présentation de Shoya, élève de CM2. La façon dont est écrit ce premier tome amène ce jeune garçon au premier plan, en tant que personnage principal (ce qui est tout à fait intéressant). Un jour, Shoko, sourde de naissance, arrive en tant que nouvelle élève dans sa classe. L’intégration se fait sans difficulté mais Shoko devient malheureusement la cible de Shoya, qui va tester la surdité de sa camarade. Il trouve cela étrange, il l’observe beaucoup.

Le temps passe et les camarades de Shoko perdent patience… Les profs la trouve longue à s’exprimer sur son cahier et les élèves se plaignent de rater les cours lorsqu’ils l’aide pendant la classe. Shoya  ne s’en rend pas compte, mais il agit méchamment envers Shoko. Ils pensent qu’il amuse ses camarades et Shoko alors que ses actes au quotidien sont pesants pour cette dernière. Au point qu’un jour, Shoko ne vienne plus à l’école…

silent voice extrait

Comble pour Shoya, tout retombe sur lui alors qu’il n’est pas forcément

le seul fautif ! Ses camarades changent d’attitude envers lui du jour au lendemain. Le retour du bâton va faire mal.

Quelques année s’écoulent, nous retrouvons Shoya en terminale. Il est toujours aussi seul, se dit qu’il “a eu ce qu’il méritait” et est tourmenté. Il aimerait présenter ses excuses à Shoko. Mais où est-elle ? Va-t-elle les accepter ? Comment va-t-elle réagir en revoyant Shoya ?

Mots de la fin

Alors oui, la fin me donne envie d’acheter le tome 2 car le suspens est clairement là ! Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, c’est vraiment très intéressant que Shoya soit le personnage principal : tout est vu à travers lui. Nous ne savons pas comment réagit Shoko en dehors du cadre scolaire. On a envie d’en savoir plus, je pense (et j’espère) qu’elle se dévoilera dans les prochains tomes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *