Aquatraining et aquabike : une tue-rie !

Je me mets au sport… J’peux vous dire qu’il va neiger, venter, pleuvoir et grêler !! Le sport et moi ça fait vingt milliards, si ce n’est plus. Je déteste courir et je n’aime pas qu’on me regarde en train de bouger ! J’ai entendu parler de l’aquatraining et de l’aquabiking. C’est bien la première fois qu’une activité sportive me donne autant envie de m’y mettre ! J’ai franchi le pas et je ne regrette pas du tout, même si il faut mettre le prix. C’est pas donné quand même : 176€ les trois mois à raison d’un cour par semaine… J’espère que les résultats seront là !

J’y vais seule, mais ça m’est égal. C’est un défouloir idéal pour moi. Mais qu’est-ce donc que l’aquatraining et l’aquabiking ? Comment ça marche ? Est-ce bidon ? Ces activités se pratiquent en piscine (idéal pour cacher son body dans l’eau transparente). J’hésitais entre les deux, j’ai donc décidé de les tester pour m’aider à faire un choix. Voici ce que ça à donné :

Les cours d’aquatraining :

Cette activité inclut 3 ateliers rotatifs et permet de travailler les fessiers. Vous sculptez également vos guibolles tout en vous faisant masser par l’eau. Bien évidemment, la difficulté monte à chaque session ! Cette séance a durée 45 minutes.

aquabiking : l’eau nous arrive jusqu’à la poitrine. Le vélo en acier est entièrement réglable. Affine et sculpte la silhouette. Selon les exercices et les positions prises sur le vélo, l’aquabiking peut également solliciter, en plus des muscles des jambes, ceux des bras et éventuellement les abdominaux ! On peut même faire des pompes sur le vélo, c’est rigolo. J’ai appris un truc : rouler à l’envers stimule d’autres muscles des jambes qui ne sont pas forcément sollicités lorsque l’on roule vers l’avant.

aquarunning (tapis de course dans l’eau) : Baaah… Tout est dit, on court et on marche dans l’eau. C’est pas facile au début, mais on s’y habitue très vite ! Permet de travailler d’une autre manière les muscles fessiers, les jambes, et la sangle abdominale.

aquafitness : renforce les muscles du haut du corps à l’aide d‘accessoires : ballon, frite en mousse, planche, haltères… Les bras sont sollicités dans l’eau et en dehors.

Les cours d’aquabiking :

Le vélo est le seul instrument utilisé dans ce cour. Je peux vous dire que c’est beaucoup plus intensif que l’aquatraining (d’autant plus que c’était une séance de difficulté moyenne). Ces cours d’aquabiking n’ont rien à voir avec ceux que je décris au-dessus : c’est plus poussé ! Cette séance à durée 30 minutes.

Les sports cités ci-dessus changent d’un établissement à l’autre. Chaque séance dure en moyenne entre 30 et 60 minutes et comprend quelques minutes d’échauffement et d’étirement. Tout ceci développe l’endurance et la capacité cardiovasculaire (et j’en ai grandement besoin, haha !). 

Les exercices ne sont pas à faire n’importe comment. Le coach est là pour vous guider. Si vous ne les faites pas correctement, les résultats ne seront pas les même. Soyez à fond, ça défoule !

Les plus de ces deux activités sportives

Les cours collectifs rythmés par la musique sont donnés dans une eau à 30° environ. Ces deux activités regroupent les points positifs suivants :

– Résistance dans l’eau 12 fois supérieure à celle de l’air : permet de se muscler sans se faire de bobo.

– Diminue la production d’acide lactique (qui entraîne la fatigue musculaire, des crampes, douleurs musculaires, courbature, …).

– Fréquence cardiaque inférieure à 10% dans l’eau (mais on est quand même essoufflé, faut pas croire !).

– Les seniors, les personnes en surpoids et les personnes souffrant des articulations peuvent pratiquer ces activités sans avoir peur d’avoir de fortes douleurs ou crampes.

– Circulation veineuse des jambes améliorée.

– Hydromassage de la peau : diminution de la cellulite. C’est clairement ce qui m’a donné envie d’en faire.

– Les courants d’eau drainent la peau et la graisse.

– Apaise les jambes lourdes.

Brûleur de graisse (300 à 500 calories par cour en moyenne).

– Lutte contre la rétention d’eau, chasse les toxines.

Que des points positifs ! Oui bon, sauf le budget, en effet. Mais ça ne vous donne pas envie d’en faire, tout de même ? En tout cas, je n’ai pas hésité à m’inscrire trois mois à l’aquatraining ! J’aimerai ajouter à ces séances hebdomadaire des sessions de 10 minutes de corde à sauter par jour, histoire de renforcer encore plus les muscles de mes jambes (et idéalement pour perdre un peu de poids).

3 comments

  • Annabelle

    Moi j’en fait depuis plus de 3 mois maintenant dans le 3eme à Paris et en dehors du cote je me muscle et je jai moins de peau d’orange… Je dois dire que j’ai l’impression que mes jambes sont moins lourdes! Et avec lété qui arrive et la chaleur ca va juste devenir indispensable!!!!!

  • clotilde

    J’ai vraiment envie de me lancer à l’eau ! L’aquabiking semble être fait pour moi en tout cas comme çà. Une sur mon aquabike peut être que je tiendrai un autre discours. En tout cas je suis super motivée.

  • fitnesstory

    J’aimerais suivre des cours d’aquabike ou d’aquafitness mais je trouve qu’ils abusent carrément sur les tarifs ! En plus, les centres aquatiques ont un concept contraignant : tu es obligée de réserver le même jour à la même heure pour tout un trimestre. Et si pour une raison ou une autre, tu ne peux pas y aller, tu en as pour ton argent ! Du coup, j’ai laissé tomber …

    Je ne fais que râler mais je reconnais aussi que c’est bénéfique de faire du sport dans l’eau 🙂 C’est bon pour les articulations et ça draine la silhouette.

    http://fitnesstory.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *