Projet pro : des ateliers philo en école élémentaire

Bien l’bonjour ! Aujourd’hui je vais (ENFIN !!!) vous parler de quelque chose dont je suis fière et qui me tient à cœur : mon projet atelier philo. Ne paniquez pas, je ne vais pas donner des cours de philosophie à des enfants, non non ! Laissez-moi vous expliquer.

Première étape : se renseigner

La philosophie est un domaine qui m’attire depuis quelques années. Pourquoi ? Surement parce que je n’ai jamais eu l’occasion d’en faire (c’est psychologique tout ça) pendant mon parcours scolaire. C’est donc tout naturellement qu’une ampoule s’est allumée dans ma tête : “Hey ! Pourquoi ne pas faire des ateliers philo avec les enfants ??”. Fière de mon idée (trouvée toute seule comme une grande fifille), je décide de me promener sur le Net pour me renseigner à ce sujet. Ce qui est embêtant, c’est que les divers documents que j’ai trouvé sont destinés aux maîtres et maîtresses d’école.

Le plus dur est donc de concilier les conseils et méthodes à mon métier d’animatrice. Après m’être vraiment bien renseigné sur le sujet, j’en ai parlé à mes deux supérieures : elles n’ont pas explosé de joie, mais elles trouvent l’idée intéressante, c’est déjà ça.

Je me suis posée beaucoup de questions sur les ateliers philo, j’ai acheté des livres pour me documenter encore plus. C’est un très gros travail d’organisation tout ça et je n’ai aucune méthode. Partir de rien, c’est chaud ! J’ai voulu suivre une formation mais on m’a mit un stop : ma directrice m’a expliquée que c’était une mauvaise idée car les formations proposées sont à 85% des cas destinées aux maîtres et maîtresses d’écoles. Or, je n’ai rien à voir avec l’éducation nationale, je suis une animatrice. Je n’ai pas envie d’avoir des automatismes de prof, vous voyez ce que je veux dire ? Il faut que j’anime mes ateliers philo comme une animatrice, pas comme une maîtresse. MAIS COMMENT J’VAIS FAAAAIRE ??

Zoom sur les 5 livres achetés

– “Aborder la philosophie en classe à partir d’albums de jeunesse” d’Edwige Chirouter. Un livre destiné au profs mais qui explique très bien les enjeux de la philo, le lien entre la littérature et la philosophie et la présentation du dispositif.

– “Philosophie, le manuel” de Philippe Ducat et Jean Montenot. Un pavé de 800 pages… Je me demande pourquoi je l’ai acheté car il est destiné aux élèves de lycée et plus hautes formations. N’ayant jamais suivis de cours de philosophie, je ne vais strictement rien comprendre (achat impulsif : coucou !).

– “La pratique de la philosophie à l’école primaire” d’Oscar Brenifier. J’attends de le recevoir dans ma boîte aux lettre ! J’ai vraiment hâte de l’avoir. C’est également principalement pour les profs mais il sera d’une grande utilité, tout comme le premier livre cité ci-dessus.

– “Les grandes questions philo dès 7-11 ans volumes 1 & 2” d’Anne-Sophie Chilard, Gwénaëlle Boulet, Oscar Brenifier et Pascal Lemaître. Je l’adore, c’est mon bouquin préféré ! Il fera un support idéal pour mes futures séances. C’est un livre illustré qui parle de tout. “C’est quoi l’amour ?”, “Qu’est-ce qui est normal ?”, “C’est quoi un ami” ? … Etc. Le tout agrémenté de petites bandes-dessinées expliquant différents points de vues grâce à des questionnements. Tout ça en restant dans la neutralité, chapeau !

Deuxième étape : s’organiser

J’ai déjà écris une fiche technique parlant de la méthodologie, des objectifs, des règles à respecter et de la position que doit avoir l’animateur lors des séances. Ce n’est qu’une ébauche, ce document sera modifié au gré des séances afin d’atteindre au mieux la “perfection”. Les deux livres illustrés serviront de support pour les enfants. Ils pourront réagir sur ce que disent les personnages de la bande-dessinée, c’est génial.

Je pourrai leur demander de dessiner s’ils n’arrivent pas à s’exprimer avec des mots ou plus simplement avec des mots-clés. Par exemple, si nous parlons de l’amour, les enfants dessineront un cœur ou écriront le mot cœur, vous comprenez ? Il faut prendre en compte l’âge et le caractère des enfants, j’en connais qui n’aiment pas s’exprimer en public. Les séances seront idéalement enregistrées avec un microphone (au pire je prends des notes). Elles me serviront à élaborer des affiches que j’exposerai dans nos locaux, à la vue des enfants et des parents. En espérant que ça les interpellent !

Le mot de la fin

Voilà, je pense avoir fait le tour de mes idées pour l’instant. Je vais me concentrer là-dessus pendant les vacances de Noël. C’est excitant et effrayant à la fois. Excitant parce que je mets en place ce projet seule mais aussi parce que c’est une première dans l’école où je travaille. J’ai hâte d’écouter tout ce que les enfants ont à dire, ils vont nous surprendre, j’en suis sûre !

Effrayant parce que ça demande beaucoup de travail à chaque atelier. Il faut penser à tout plein de chose, rester neutre, ne pas prendre parti lors des séances, etc… Effrayant également parce que j’ai peur de me planter, tout simplement.

Dans tout cas, ce projet à des effets positifs : je prend de l’assurance et ma confiance en moi s’agrandit !

9 comments

  • Amélie PINSET

    Chouette et courageuse initiative, d’autant plus pour quelqu’un qui n’a pas eu la chance de bénéficier de cours de philosophie dans son parcours scolaire !
    J’ai un parcours différent du tien car j’ai d’abord été étudiante en philosophie avant d’en venir à l’animation et à la philosophie pour les enfants mais je serais très intéressée de pouvoir suivre ton évolution dans la mise en place de ton projet. À ce sujet, dans quelle ville se trouve ton centre de loisirs ?

    • Mllekomiko

      Whaou, je suis heureuse d’avoir un tel commentaire sur mon blog, merci beaucoup ! En parlant de blog, le tien à l’air très intéressant, je vais me pencher dessus (je suis sûre que je vais apprendre beaucoup de choses !). Je vais tester une séance d’atelier-philo de 30 minutes sur mes collègues le 6 janvier 2014. S’en suivra un décryptage d’une trentaine de minutes également qui évaluera les points à améliorer. J’attends beaucoup de cette séance d’essai, j’espère que mes collègues jouerons le jeu ! Le centre aéré où je travail se trouve à Plan-d’Orgon, près de Cavaillon. Encore merci de ce commentaire qui me donne encore plus envie de tester le concept d’atelier-philo !

      • Amélie PINSET

        Hello,
        Je reviens vers toi pour savoir comment s’est passée ta séance d’atelier-philo avec tes collègues ? Comment ont-ils et elles participé et réagi à ton projet ? Vas-tu désormais pouvoir donner suite à ton projet en animant des ateliers-philo avec les enfants ?
        Je te souhaite bon courage et une belle année 2014 philosophique, à bientôt !

  • Adi

    Je vous conseille aussi la revue Philéas et Autobule. C’est belge, c’est bien fait, et les abonnés ont en plus un dossier pédagogique pour utiliser au mieux les BD, expériences et autres histoires de la revue : http://www.phileasetautobule.be/
    En tout cas bonne chance dans votre projet, c’est très inspirant !

  • stephane orlean

    Je trouve très courageux de ta part de t’investir dans ce nouveau projet-là, surtout que tu n’avais jamais étudié cela avant. Je trouve aussi que le fait d’aborder cette thématique avec des enfants est plutôt innovateur. Je te souhaite bonne chance dans ce que tu vas entreprendre :).

    • Mllekomiko

      Merci beaucoup ! Je fais un atelier-test demain avec une dizaine de collègues, je stresse une peu (je sais que je suis capable de le faire, mais je n’ai pas assez confiance en moi pour être sûre de cette affirmation). Je me dis que le fais de n’avoir jamais étudier la philo peut-être un atout : je n’ai pas d’idée toutes-faites de cette matière. Et je me dis que je peux apprendre plein de choses également avec les enfants ! 🙂

  • gauze sophie

    Bonjour, je trouve votre initiative très belle et j’aimerais savoir si vos ateliers fonctionnent bien.
    Je suis sophrologue et j’ai dans l’idée de créer des ateliers sophro-philo. Bravo

    • Mllekomiko

      Merci pour votre commentaire ! Pour l’instant je n’ai pas encore pratiqué d’atelier philo avec les enfants, par contre j’ai testé une séance avec mes collègue de travail. Le problème c’est que c’était beaucoup trop “scolaire” (travaillant dans un centre de loisir c’est carrément impossible de faire du scolaire !). Il faut que je revoie la méthode, mais ce projet est très intéressant. J’attends la validation de mes supérieures pour pouvoir commencer à la rentrer septembre dans le cadre des activité proposées aux enfants lors de la nouvelle réforme d’heures scolaires des enfants.

  • fitnesstory

    Chouette initiative ! C’est très utile aux enfants pour qu’ils comprennent l’intérêt de réfléchir sur ce qui se passe autour d’eux. Cela éveille la curiosité et c’est indispensable d’en avoir dans la vie pour grandir et évoluer.

    http://fitnesstory.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *