Le couvent des damnées – tome 1 : rage & vengeance au programme !

Youhou la compagnie ! Je suis contente de pouvoir vous écrire un article au sujet d’un nouveau manga. J’ai fait des folies samedi dernier : j’en ai acheté 6… et ce n’est pas fini car j’ai découvert d’autres histoires sympa en fouillant le net.

J’ai aujourd’hui envie de vous parler du seinen “Le couvent des damnées” , écrit et dessiné par Minoru Takeyoshi (c’est son premier manga !). L’auteure voulait, je cite : “dessiner quelqu’un qui serre les dents, qui parvient à rester immobile au milieu des flots sans se laisser porter par le courant” . Elle parle bien évidemment de son personnage principal : Ella. Un charisme indéniable transpire de cette héroïne ! J’ai très vite accroché à son histoire.

Le couvent des damnées tome 1

Ce regard… ! Le premier tome est sorti en janvier 2017 en France

Résumé du tome 1

le couvent des damnées extrait 1

Petite leçon de vie au calme

Nous sommes au début du XVIème siècle, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne actuelle. Les premières pages de ce tome nous font vite comprendre que la vie ne fait pas de cadeau à la jeune Ella… Jusqu’au jour où elle rencontre Angelika, une guérisseuse qui a prit l’enfant sous son aile. À cette époque, ce métier était considéré comme de la sorcellerie. Angelika fut malheureusement condamnée au bûcher pour cette raison, quelques années après avoir recueilli Ella.

Cette dernière fut envoyée au monastère du Claustrum en tant que fille de sorcière. Trois années de rédemption l’y attende afin qu’elle puisse revenir dans “le droit chemin” (autrement dit : revenir vers l’Eglise). Les méthodes des nones ne sont d’ailleurs pas très catholiques… Elles n’hésitent pas à recourir à la torture. Ella s’est jurée de venger Angelika, elle dit d’ailleurs qu’elle se considère comme “esclave de sa vengeance“. Elle ne vit que pour ça.

Les jours chargés de corvées défilent, mais des choses étranges commencent à faire leur apparition. Ella n’est pas dupe, elle a vite compris ce qu’il se passait dans ce monastère dirigé par la mystérieuse Madame Edelgard. Il paraîtrait que cette femme posséderait certains pouvoirs (j’ai hâte d’en savoir plus sur ce personnage)… Elle garde un œil sur Ella : redoute-t-elle cette enfant ?

Mots de la fin

le couvent des damnées extrait 2

OULOULOU

Franchement, elle s’est gavée la p’tite Minoru : son manga déchire. J’aime le fait d’être plongé dans une époque si lointaine, je salut le travail de recherche de l’auteure.

Je me rappelle avoir été attiré il y a quelques semaines par cette jeune fille au regard si profond. En regardant bien la couverture du manga, on a vraiment l’impression qu’Ella nous fixe ! Je suis contente d’avoir craqué samedi dernier. Ella est un personnage très intéressant : elle a beau être jeune mais elle a déjà un lourd passé. Son intelligence et sa capacité à prendre sur elle sont impressionnantes : elle nous prépare une vengeance aux petits oignons !

Va-t-elle réussir à tenir 3 ans dans ce couvent ? Quel sera son plan d’attaque contre Madame Edelgard ? J’ai vraiment hâte de lire la suite de “Le couvent des damnées” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *