Mangas Sailor Moon

Sailor Moon : mon tout premier magical girl

Et bonjour ! Êtes vous prêt pour un article 100% magical girl ? Ça fait un moment que j’avais envie de vous parler de Sailor Moon, mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. J’ai donc relu récemment les premiers tomes de la réédition de 2012 et une chose est sûre : je suis toujours autant accro à l’univers de ce manga !

Synopsis

Usagi Tsukino, jeune demoiselle de 14 ans, tombe sur une chatte bien étrange prénommée Luna. En effet, cette dernière peut parler ! Luna explique à Usagi qu’elle est une guerrière doté de pouvoirs magiques qui lui permette de se transformer en Sailor Moon. Notre guerrière à plusieurs missions : trouver ses coéquipières, une princesse et le cristal d’argent (une pierre sacrée renfermant des pouvoirs infinis). Tout cela en vainquant les ennemis venus d’autres planètes pour tenter de s’emparer des pouvoirs de ce fameux cristal !

J’vais casser le délire mais la dernière fois que j’ai lu tout les tomes de Sailor Moon je me suis dit : “Mais en fait l’histoire est grave pourrie ?” . Prenons exemple dès de le début de l’histoire : Usagi devient guerrière en deux secondes steuplé ! Il y a plein de petites choses inégales et de répétition de scénario qui peuvent nous faire dire “heeeeu WTF ??” , et ce jusqu’à la fin du manga. Mais cela ne m’empêche pas d’être toujours aussi fan de ce shôjo plus de 20 ans après.

SAILOR MOON, JE T’AIME D’AMOUR.

“Je suis la jolie guerrière en uniforme, celle qui défend l’amour et la justice !”

L’uniforme marin, ohlala… Le fameux sailor fuku ! C’est la tenue traditionnelle des écolières japonaises. Les costumes de nos guerrières sont clairement inspiré de cet uniforme. C’est tellement classe ! La mangaka, Naoko Takeuchi, à attribué une couleur à chacune des guerrières :

  • Sailor Moon : bleu et rouge que l’on peut interpréter comme une opposition (cette analyse à 2 francs vous est offerte) : en effet, Usagi est une adolescente insouciante, qui pleurniche quand quelque chose ne va pas. Lorsqu’elle se transforme en Sailor Moon, elle devient plus sûre d’elle, prend les choses en main, devient une leader. C’est très appréciable de suivre son évolution dans le manga.
  • Sailor Mercure : bleu, symbole de la sagesse
  • Sailor Mars : rouge, symbole de la passion
  • Sailor Jupiter : vert, symbole du courage
  • Sailor Venus : jaune, symbole de la lumière

Il en est de même pour les autres guerrières mais je m’arrête ici. Vous avez compris que le code couleur de l’auteure est très important : il permet de s’identifier très rapidement à un personnage. Idem pour leurs traits de caractères et leurs physiques.

Une panoplie d’attaques et d’objets méga cool

Moon Stick sailor moon

Le Moon Stick, plus vrai que nature !!

Des sceptres, des stylos de transformation, des tiares, des broches… Tout ces objets ont fait rêver une génération entière d’enfants ! Vous savez ce que j’aimerais avoir en ma possession un jour ? Un objet de collection Sailor MoonProplica” de Bandaï, série réalisée pour les 20 ans du manga. ILS SONT SUPERBES FDBHKQFGH. Bref, tout ça pour vous dire que les attaques et objets des Sailors ont marqué les esprits. Mega classe d’avoir des pouvoirs liés aux éléments. Hyper cool et mystique l’intrigue autour du système solaire et de l’astrologie !

Qui n’a jamais essayé de recopier ces demoiselles lors de leur transformation ? “Cicatrisation lunaiiiire, agis tout d’suite !!” . C’était vraiment la folie, j’étais à fond dedans. Mille merci au Club Dorothée de nous avoir permis de connaître ce manga si culte !

Des vilains méchants

Ils ont tous un but commun : détruire ou régner sur la Terre et s’emparer du cristal d’argent, souvent pour ressusciter un personnage encore plus vilain. Cela dit, chaque organisation à un passé intéressant. Voici quelques exemples expliqués grosso modo (corrigez-moi si c’est faux !) :

  • Queen Beryl : elle était éperdument amoureuse du prince Endimyon, mais ce dernier était éprit de la Princesse Serenity. Vengeance, jalousie, possession, blablabla…Vous voyez l’délire ?
  • Black Lady : POLALAAAAA, énorme ce passage ! Chibi Usa pense que son amie Sailor Pluton l’a trahit. Elle le vit très mal, ses pensées négatives vont finir par la transformer en Black Lady (y’a une histoire de distorsion du temps, Black Lady ne serait pas aussi grande sinon).
  • Sôichi Tomoe : savant fou et sous-chef des Death Busters, il est également le père de Hotaru (Sailor Saturn). Il utilise cette dernière comme hôte pour ressusciter Mistress 9.
  • Queen Nehelenia : alter-égo version dark de la Reine Serenity. L’histoire de ce personnage ressemble énormément à celle de Maléfique dans la belle au bois dormant : Nehelennia n’est pas la bienvenue à la célébration de la naissance de la princesse Serenity. Elle souhaite donc que cette dernière meure avant son accès au trône (pas l’temps de niaiser).
  • Sailor Galaxia : guerrière solitaire et avide de pouvoir, elle veut devenir l’ultime Sailor. Pour cela, elle doit détruire toutes les planètes de la galaxie (rien qu’ça !).

Pfioou, faut suivre hein ! Sailor Moon est riche en rebondissements et histoires en tout genre.

Sailor Moon

Le premier artbook, je suis tellement heureuse d’en posséder un exemplaire !

Une histoire d’amour

Sailor Moon c’est également du romantisme à l’état pur (c’est un shôjo en même temps). Usagi et Mamoru : une histoire d’amour parfaite, mêlant drames et bonheur infini. Une “histoire de princesse” quoi. Baaah j’suis tombée dans le panneau, j’aime beaucoup la romance entre ces deux personnages. Imagine : même la mort n’arrive pas à les séparer ! Aaah, l’amour éternel… Hihi, ça me fait rêver.

Des morales par-ci par-là

Ne riez pas ! Derrière cette histoire un peu gnagnan se cache plusieurs petites leçons de vie !

  • amour : il triomphe même dans les moments les plus sombres !
  • force : ne sous-estimez pas les femmes
  • sexualité et tolérance : lorsque le manga n’est pas censuré (ahem), nous constatons que certains personnages sont homosexuels, travestis ou encore transsexuels
  • amitié et entraide : ces notions sont présentes dans chaque chapitre
  • confiance en soi
  • imperfection : il est tout à fait NORMAL de ne pas être parfait

Mine de rien, ce shôjo transmet beaucoup de message positifs.

Sailor Moon aujourd’hui

Sans surprise, c’est toujours d’actualité ! Je suis étonné de constater que certains enfants d’école élémentaire connaissent également ce manga (apparemment Sailor Moon Crystal passait sur une chaîne câblée). Sailor moon est toujours dans mon quotidien grâce aux mangas, perler beads, jeu (SailorDrop, un Angry Bird version Sailor Moon.), … J’ai l’impression (et j’espère) que le phénomène des guerrières du système solaire ne s’essoufflera jamais. L’identification à ces personnages n’est pas prête de me quitter !

Faites-vous partie de la “génération Sailor Moon” ? Quel est le manga qui vous a marqué au fer rouge ?

sailor moon perler beads

Mon p’tit projet perler beads (j’en suis un peu fière) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *